Avril-Mai 2016

Newsletter Tourisme

Découvrez l’actualité professionnelle du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration et des loisirs !

Le portrait du mois

Découvrez l'interview d'un membre du Club Tourisme : ce mois-ci, Pascal DELETTRE, directeur du Mercure à Blois, répond à nos questions.
Lire l'interview

Actualités-Tendances

image journaux

Accessibilité des ERP : le décret « sanction » est enfin paru
Le décret n° 2016-578 du 11 mai 2016 « relatif aux contrôles et aux sanctions applicables aux agendas d’accessibilité programmée pour la mise en accessibilité des établissements recevant du public et des installations ouvertes au public », qui était attendu depuis plusieurs mois, a été publié au Journal Officiel du 13 mai.
Lire l'article.
Source : Le Moniteur - 13 mai 2016

Le prêt hôtellerie de Bpifrance étendu aux chambres d'hôtes et meublés de tourisme innovants
Le prêt hôtellerie de BpiFrance - dénomination qui a remplacé celle de PPRH - peut effectivement être accordé aux hôtels situés dans les zones rurales comme dans les zones urbaines denses. Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat, a d'ailleurs annoncé une extension des financements de Bpifrance aux chambres d'hôtes, notamment dans les zones rurales, ainsi qu'aux meublés de tourisme, "dès lors qu'ils présentent un caractère innovant".
Lire l'article complet.
Source : Localtis - 13 mai 2016

  

Etudes

Les nuitées hôtelières du Centre-Val de Loire progressent de 1% à fin février 2016.
Les résultats détaillés de l'enquête de fréquentation hôtelière à fin février 2016 sont parus.
En région Centre-Val de Loire, le taux d’occupation hôtelier atteint 39,2% à fin février. Celui-ci est en recul par rapport à la même période de 2015 (-2,6pts). Seuls les hôtels classés de 4 et 5 étoiles échappent à cette baisse (+1,2pt).
Les hôtels du Centre-Val de Loire ont enregistré plus de 585 000 nuitées en cumul à fin février 2016. Ce chiffre est en légère hausse (+1%), et ce, grâce à une progression des nuitées françaises par rapport à 2015 (+2%).
A fin février 2016, les nuitées étrangères reculent de 7% par rapport à la même période de 2015. Cette baisse est principalement due à un net recul des clientèles asiatiques, japonais en tête. La hausse de nuitées générée par les clientèles européennes (+5%) ne permet pas de compenser cette baisse.
Lire l'étude.
Source : Tourisme Pro'Centre - Avril 2016

Les clients d'hôtels et Airbnb
"Les hôteliers considèrent volontiers qu’Airbnb leur fait de l’ombre et subodorent que le site « d’hébergement collaboratif » leur prendrait massivement des clients. Mais jusqu’ici, étonnamment, personne n’avait pu ou su transformer ce postulat du « Airbnb prenant des clients aux hôtels » en démonstration. S’il existe de plus en plus d’études sur l’évolution de l’offre d’Airbnb dans les grands pays et villes touristiques, ainsi que sur ses prix, Coach Omnium n’a trouvé aucun vrai constat sérieux sur la demande et la clientèle de cet opérateur.
Coach Omnium a mené un sondage en face-à-face auprès de 1.178 voyageurs français et étrangers, fréquentant les hôtels en France (voir méthodologie dans le rapport)."
Consulter le rapport.
Source : Veille Info Tourisme - Avril 2016

Les hébergements collectifs touristiques en 2015
En 2015, la fréquentation des hébergements collectifs de France métropolitaine a progressé de 2 % par rapport à 2014, soit 8 millions de nuitées supplémentaires. Cette hausse est entièrement portée par la clientèle française (+ 3,1 %), plus nombreuse dans tous les types d'hébergement après trois années de baisse. Quant aux nuitées étrangères, elles reculent légèrement (- 0,3 %). Elles sont d'abord en hausse modérée aux trois premiers trimestres, malgré un mois d'août décevant en camping. Puis elles se replient fortement en novembre et décembre, à la suite des attentats du 13 novembre.
Dans l'hôtellerie, les nuitées étrangères augmentent sur l'ensemble de l'année, malgré une chute au dernier trimestre. La hausse de la fréquentation chinoise est spectaculaire, d'autres clientèles lointaines sont en repli (Russes, Japonais, Brésiliens). Dans les campings et les autres hébergements collectifs, la progression est portée uniquement par les résidents : les nuitées des non-résidents diminuent, notamment au dernier trimestre.
Dans l'hôtellerie et les campings, plus l'établissement est classé, plus son taux d'occupation est élevé. En 2015, les hébergements du littoral bénéficient de la plus forte hausse de fréquentation. Ceux de l'agglomération parisienne sont à la peine, particulièrement en fin d'année.
Consulter l'étude.
Source : INSEE - Avril 2016

Règlementation

Accessibilité
Les établissements recevant du public (ERP) avaient jusqu'au 27 septembre 2015 pour attester de leur accessibilité ou pour déposer un dossier d'Ad'Ap (agenda permettant d'étaler ses aménagements ou travaux).
A ce jour, beaucoup d'établissements n'ont pas rempli cette obligation et un décret "sanction" était attendu depuis quelques mois. Le décret n° 2016-578 du 11 mai 2016 « relatif aux contrôles et aux sanctions applicables aux agendas d’accessibilité programmée pour la mise en accessibilité des établissements recevant du public et des installations ouvertes au public » a été publié au Journal Officiel du 13 mai.
Tout établissement recevant du public n'ayant pas répondu à l'obligation de dépôt de dossier recevra prochainement une lettre en recommandé lui demandant de remplir cette formalité dans un délai imparti.
Lire le décret.
Pour plus de renseignements : consulter le site : www.accessibilité.gouv.fr ou contacter la Direction Départementale des Territoires de Loir-et-Cher : adap@loir-et-cher.gouv.fr

Nouveau classement des hébergements touristiques
Un nouveau référentiel de classement hôtelier est entré en vigueur le 1er avril 2016, il s'applique à toute inspection de classement réalisée à compter de cette date.
Il prévoit de renforcer les critères portant sur le confort du client et la propreté de l’établissement (le non-respect de cette dernière obligation devient rédhibitoire) ainsi que d’adapter les exigences aux pratiques internationales et aux nouvelles attentes des clients.
Les critères portant sur les nouvelles technologies et l’accès du client à Internet sont également mieux pris en compte : télévision à écran plat, réservation en ligne, site internet obligatoire dans toutes les catégories, Wifi obligatoire désormais du 2* au 5*.
Une  distinction plus nette est par ailleurs faite entre les 3*, 4* et 5* pour  une meilleure compréhension de l’offre par les clients. En particulier, le nombre de points de contrôle en visite mystère a été renforcé dans les catégories haut de gamme. 
Pour plus d'informations, consulter le site d'Atout France, rubrique Classement.
Source : Atout France - Avril 2016

Modifications concernant le crédit d’impôt en faveur des Maîtres-Restaurateurs
Les dépenses courantes ne sont plus prises en compte dans la liste des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt, à savoir : dépenses vestimentaires et de petit équipement pour le personne de cuisine, dépenses de formation du personnel à l’accueil, à l’hygiène, à la sécurité, aux techniques culinaires et à la maîtrise de la chaîne du froid et les dépenses relatives à la signalétique intérieure et extérieure de l’établissement, à part les dépenses d’audit externe.
Il a été rajouté la notion de salarié pouvant bénéficier du crédit d’impôt.
Lire le texte.
Sources : CCI France et Ministère des finances et des comptes publics - Mai 2016

  

Ils ont créé ou repris

Consultez la liste des entreprises créées ou reprises dans le secteur du tourisme, des cafés, de l'hôtellerie et de la restauration en mars et avril 2016 : Liste des créations Mars et Avril 2016 - CCI de Loir-et-Cher.pdf
Source : Fichier des entreprises - CCI de Loir-et-Cher

S'abonner à la newsletter "Tourisme"  - Se désabonner
« Conformément à la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant et d'un droit d'opposition à l'utilisation ultérieure de ces données ».
Pour l'exercer, envoyez votre demande à aligouy@loir-et-cher.cci.fr